Réseau de recherche équine en Suisse – 11ème réunion annuelle à Avenches

Après avoir régulièrement reçu des invitations pour ces réunions annuelles, je me suis décidée à y participer cette année pour avoir une idée de cette manifestation. Le titre me semblait trop scientifique pour que cela puisse être abordable et intéressant pour un cavalier de loisir même si c’était noté « journée ouverte à tout public » !

Durant la journée, près de 40 chercheuses et chercheurs ont présenté par des conférences ou des posters, les résultats les plus récents de leurs travaux de recherches aux participants et à un jury qui couronne les meilleures avec un prix.

De exposés très différents furent présentés : un grand thème était « sport et loisir » avec des exposés par rapport aux blessures, aux accidents, aux maladies équines et aux parasites.

Il y eut également des sujets tels que la détention du cheval avec des exposés en lien avec le bien-être du cheval, la gestion des pâturages, les pensions équidés et la construction d’écuries.oeil-cheval

comme dernier thème : l’élevage des chevaux. L’ultime exposé traitant du cheval et l’art est passé malheureusement tout à la fin devant un public un peu fatigué et qui n’a pas reçu l’attention méritée !

Cette journée caractérisée par la multidisciplinarité a montré une recherche équine diversifiée et disposant d’un bon réseau en Suisse. En plus de nouvelles connaissances sur les thérapies à la suite de maladies ou d’accidents, le public a découvert les récentes études effectuées sur la détention des étalons en box sociaux (déjà pratiqué au cirque Knie). La recherche équine se penche sur les nouvelles formes de détention en groupe qui permettent à tous les chevaux de se reposer sans stress – ce qui demande de très grands espaces !

De combien de régulations la filière équine suisse a-t-elle besoin ?

Cette question était au centre des discussions de la table ronde à la fin de l’après-midi. Aucune demande pour de nouvelles lois n’est ressortie des discussions, mais une meilleure application de celles-ci et davantage de formations et de recherche proche de la pratique.

Un guide de plus de 600 pages, très intéressant, traitant des lois et des règlements en lien avec le cheval fut présenté. Pour le moment, il n’a paru qu’en allemand -! (Transparent – Pferd im Recht).

C’était une journée intéressants et très variée, les présentations étaient surtout en allemand avec traduction simultanée, mais la langue de présentation est déterminée par la langue de l’auteur. Si vous êtes intéressés à lire les publications de recherches vous les trouvez à l’adresse www.reseaurechercheequine.ch.

Regine Woelpert